Ce 1er janvier 2014 a été miGSs en place le « Grand Saumurois ». Il rassemble « Saumur Agglomération », les Communautés de Communes de Doué la Fontaine, Loire-Longué et Gennes. 64 communes sont concernées représentant 101500 habitant-e-s.

 

Un déséquilibre entre Saumur et les petites communes

Le Grand Saumurois s'est mis en place sans qu'il y ait eu de débat public sur ses statuts, qui ne sont pas encore portés à  la connaissance publique.

D’ores et déjà, de nombreux signes laissent présager un déséquilibre politique important entre la Ville de Saumur/Saumur Agglo et les autres Communautés de Communes. Ainsi, c’est le maire d’une commune associée de Saumur (M. Jamin, maire de Saint-Hilaire-Saint-Florent)1 qui a pris la tête du Grand Saumurois. En outre, le siège définitif du Grand Saumurois se situera à Saumur, alors que le siège du Pays Saumurois était précédemment à Montfort.

À quoi vont servir les élections municipales de mars 2014, si de fait, les orientations concernant la vie des habitant-e-s de chaque commune vont être décidées sous couvert du Grand Saumurois, par la Ville de Saumur ?

Une démocratie en voie d'étouffement

Les responsables du Grand Saumurois sont désignés par un système de cooptation à plusieurs niveaux  qui génère de l'opacité : les représentants des communautés de communes désignent en leur sein des représentants au Grand Saumurois. À ce jour, les citoyens n'ont aucune information sur les modalités de désignation des membres du bureau et du président. Ce qui est sûr, c'est que ces désignations en cascade éliminent toute voix discordante et consolident les positions d'hommes politiques déjà en position de force.

Ce système interdit les oppositions à des projets qui ne servent que des intérêts particuliers, sans relation avec les besoins de la population – par exemple l'extension des zones commerciales à Saumur.

Dans ces montages de plus en plus complexes, comment les citoyen-ne-s peuvent-ils participer à l'élaboration des choix pour le Grand Saumurois ? Comment des projets alternatifs peuvent-ils émerger ? Où et comment se prennent les décisions, avec quelle légitimité ? Quel est le rôle des élu-es municipaux et des maires ?

Une démocratie locale à mettre en débat aux prochaines municipales

  • Quels statuts du Grand Saumurois assureront une représentation équilibrée des Communes et des Communautés de Communes ? Comment seront respectées les sensibilités exprimées par les habitants du Saumurois lors des élections municipales ?

  • Quelle présidence pour le Grand Saumurois : présidence tournante par « Communauté de Communes »? Qui peut faire acte de candidature pour la présidence ? Quel respect de la parité et de la représentativité sociologique du Saumurois dans cette nouvelle structure politique territoriale ?

  • Quelle limitation du nombre de mandats des élus pour leur assurer une véritable capacité de travail et de défense des intérêts des citoyen-nes face aux lobbies 2 qui veulent réduire les communes et les contribuables en « vaches à lait » ?

  • Quelle participation des citoyennes et citoyens dans l'élaboration des orientations et décisions du « Grand Saumurois » ? Constitution de « jurys citoyens » ? Obligation de « referendum » ? Inscription obligatoire à l'ordre du jour de sujets provenant de pétitions citoyennes ?

 

Toutes ces questions sont primordiales

car elles concernent plus de 100 000 habitants

Nous, citoyen-nes, sommes le Grand Saumurois !

Les décisions nous appartiennent !   

Moyenne

Logos_Bas-de-Page

Pour vous associer à notre démarche : saumur2014@laposte.net

Pour suivre nos propositions :

https://www.facebook.com/gauche.saumuroise?fref=ts

http://saumur2014.canalblog.com/

 __________________________________________________________

1Courrier de l'Ouest du 9 janvier 2014 : « Grand Saumurois, mode d'emploi ».

2Exemples : Construction par le groupe Brilhac, de la Maison de l'Emploi à Saumur qui propose à de riches particuliers d'investir dans cette construction en sachant que les intérêts de ces placements sont garantis par la collectivité (contribuables, chômeurs) - (voir CO 6 novembre 2013 : Le futur Pôle Emploi innove !) ; construction de l’hôpital de Saumur qui est d'abord une rente de situation pour la clinique privée qui s'est insérée dans la construction – scandale financier dénoncé par la Chambre Régionale des Comptes(voir : « Observation définitive concernant la gestion du Centre Hospitalier de Saumur ». Chambre Régionale des Comptes – Greffe N° 2010-128. - 27 juillet 2010)