Place-au-PeupleUne démocratie mal en point

Notre démocratie est vraiment très mal en point. Un récent sondage IPSOS pointe la défiance des Français-e-s à l’égard de leurs élus : 65% supposent que la plupart sont corrompus et 84% qu'ils agissent principalement dans leur intérêt personnel. Ainsi 78 % estiment que le système démocratique fonctionne mal et que leurs idées ne sont pas bien représentées.

Le taux de participation1 au premier tour des élections municipales constitue un autre indicateur de la « santé » de notre démocratie. Après un taux record de 79 % en 1977, la participation n'a cessé de décroître pour tomber à seulement 66,5% en 2008. Un tiers des électeurs ne voient donc pas l'intérêt de se déplacer jusqu’aux urnes. L'INSEE précise que cette abstention touche principalement « les milieux sociaux les moins favorisés, les personnes les plus en marge du marché du travail et les plus jeunes. » 2

Des systèmes électoraux antidémocratiques

En cause : les systèmes électoraux, qui empêchent une réelle représentativité sociale et idéologique de la population. En effet, combien y a t il d'ouvriers, d'artisans, d'agriculteurs ou de petits commerçants à l'Assemblée Nationale ? Combien y a t il de jeunes (moins de 40 ans) ? Combien y a-t-il de femmes ? Quels sont les partis politiques qui y sont représentés ? 3 Cette fracture entre les électeurs et les élus se retrouve à tous les niveaux, y compris dans les conseils municipaux.

Dans le cas des scrutins municipaux, le mode de répartition des sièges au sein des conseils municipaux est également un sérieux obstacle à la représentativité politique. En effet, si une liste est élue au premier tour à Saumur, elle aura au moins 28 des 35 sièges au conseil municipal. Et s'il y a un second tour avec trois listes, la liste arrivant en tête disposera d'au moins 24 des 35 sièges.4

Limiter le pouvoir des élus

Afin de réconcilier les citoyens avec la politique, « Pour une liste citoyenne Saumur 2014 » fait les propositions suivantes :

  • Pour éviter l'accaparement du pouvoir par quelques élus, nous pratiquerons le non cumul des mandats. Par exemple, le maire de Saumur ne doit pas être le président de l'agglomération.

  • Nous nous engageons à ne pas briguer plus de deux fois le même mandat (non cumul dans le temps).

  • Nous pratiquerons le plafonnement des indemnités ainsi que leur totale transparence.

Donner du pouvoir aux citoyen-ne-s

Pour nous, tout citoyen ne est légitime pour participer à la définition de l'intérêt général et à sa mise en œuvre. Tout citoyen ne doit donc participer à la définition des biens communs et à la façon dont ils sont administrés. Voilà pourquoi,

  • Avec la mise en place de conseils de quartiers disposant de moyens propres pour mener des projets, les habitants feront le choix des aménagements qu'ils souhaitent.

  • Contrairement à ce qui se fait actuellement, des jurys citoyens décideront notamment des subventions aux associations et en définiront les critères d'attribution.

  • Pour ces deux institutions, une partie des membres sera désignée par tirage au sort ce qui permettra d'assurer une meilleure représentativité.5

  • Le premier adjoint au maire sera tout spécialement responsable de « l'animation de la démocratie locale »

  • La mise en place d'une Régie Publique de l’eau permettra aux usagers d'être représentés au conseil d'administration ce qui ne serait pas le cas dans une Société Publique Locale (SPL). Et de même pour agglobus.

  • Nous favoriserons la création de deux nouveaux centres sociaux, pour que les habitants puissent mener ensemble des initiatives et projets au service de tous.

C'est ainsi que nous entendons

Renouer la confiance entre les citoyens et les élus.

Logos_Bas-de-Page

Pour vous associer à notre démarche : saumur2014@laposte.net

Pour suivre nos propositions :

https://www.facebook.com/gauche.saumuroise?fref=ts

http://saumur2014.canalblog.com/

 


 

340 députés de moins de 40 ans sur un total de 577 (6,9%) ; 151 femmes = 26% ; pour plus de détails : http://www.assemblee nationale.fr/qui/index.asp

4Ces chiffres sont obtenus en utilisant le tableau de calcul réalisé par la préfecture du Maine et Loire, téléchargeable ici : http://www.maine-et-loire.gouv.fr/municipales-2014-a2197.html

5Yves SINTOMER, Petite histoire de l'expérimentation démocratique, Tirage au sort et politique d'Athènes à nos jours, p155.